Japan Expo 2018 – les invités electro et R&B

Japan Expo 2018 – les invités electro et R&B

Article écrit par marinecelebrian

Autre genre de plus en plus représenté à Japan Expo : l’electro/dance et la black music (RnB, rap…). Seulement 3 invités cette année, mais c’est toujours ça !

Mirei (jeudi, samedi)

Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé des Tremplins j-music, n’est-ce pas ? Bah voilà la dernière invitée !

Talentueuse, et pas seulement en musique, elle gagne une compétition de danse au Japon. Elle se produit également dans les clubs les plus tendances de New York dès ses 13 ans. Un an plus tard, elle rejoint le chœur Gospel for Teens conduit par une productrice étasunienne Vy Higginsen. Elle gagne de nombreux prix (dont un Emmy Award à la suite d’un documentaire sur CBS). La même année, elle prend la première place de l’Amateur Night de l’Apollo Theater, qui est une nuit dédiée aux jeunes talents de la scène, à Harlem. Son premier single US, Tattoo, sort aussi cette année-là.

Son premier single japonais sort le 25 juin 2015, et se nomme Fallin’ Out No feat. SHUN. Il devient rapidement premier sur iTunes. Ce sera la même chose un an plus tard avec son premier album, My way.

En 2016 sort le single By Your Side. A l’occasion de conventions axées sur la culture populaire japonaise, Mirei fait plusieurs showcases dans de grandes villes des États-Unis.

En 2017, elle devient un des personnages principaux de la comédie musical hip-hop inspirée du blockbuster Tokyo Tribe, réalisée &&par Sion Sono.

Le 7 mars dernier, elle sort son nouveau single, Dear My Boo, en réponse à la chanson de Shimizu Shota, My Boo. Il sera lui aussi numéro 1 sur iTunes et sur la plateforme de streaming japonaise LINE MUSIC.

C’est donc une grande artiste en devenir, qu’il est temps de découvrir lors de la Japan Expo !

SWEEP (vendredi, dimanche)

Chanteur de R&B, il entame une carrière de rappeur en 2006 en se produisant dans des clubs de Tokyo et Yokohama. Le public tombe sous le charme de ses chansons inspirées de ses expériences vécues et de sa voix puissante.

Il est également membre du Hundred Birds Orchestra grâce à sa collaboration avec les chanteurs principaux de A Hundred Birds. Il est compositeur, et a déjà eu de nombreux collaborations avec des talents de la scène musicale internationale (Gordon Chambers, Substantial et Che’Nelle par exemple).

SWEEP a également écrit des morceaux pour d’autres artistes, a fait des thèmes d’anime, de séries TV et films.

L’artiste sera sur scène à Japan Expo avec DJ Yoku, du groupe A Hundred Birds.

TRF (invité d’honneur, jeudi)

Formé en 1992 sous le nom de TRF (ou TK Rave Factory), ce groupe de dance est produit par Komura Tetsuya (connu aussi pour être le compositeur de Get Wild, de T.M.NETWORK, premier opening de City Hunter, ou encore des débuts d’Amuro Namie et Olivia). Il est constitué de 5 membres : DJ KOO, la chanteuse Yu-ki, et les danseurs et chœur SAM, Chiharu et Etsu. Le groupe est considéré comme un incontournable de la j-music des années 1990. Il a même collaboré avec Jean-Michel Jarre.

Ils reviennent sur le devant de la scène après une période plus calme. En novembre 2012, un album spécial est sorti pour célébrer le vingtième anniversaire du groupe, TRF 20th Anniversary COMPLETE SINGLE BEST, contenant 31 singles et chansons inédites. Le 25 février 203, le jour même de leur anniversaire, ils sortent un single intitulé WATCH THE MUSIC et lance une tournée nationale.

En septembre 2017, pour les 25 ans du groupe, une représentation uniquement composées de chorégraphies est présentée, DANCE REPUBLIC ~ The devotion ~. D’autres concerts et événements ont lieu depuis février.

Le groupe est d’ailleurs aussi connu pour quelques openings et ending (Wangan Midnight, Daa ! Daa ! Daa !, Black Jack 21 + drama Otome).

Si vous avez besoin d’une ambiance boîte de nuit des années 1990, n’hésitez pas !

Il est à noter que DJ KOO aura un autre showcase, le même jour, avec Ukon Takafuji, créateur et chef d’une troupe de danseurs traditionnels de nihon buyô et Namewee, musicien et réalisateur malaisien. Cela donnera un mélange de pop, de musique traditionnelle et de dance.

.

.

.

On se retrouve prochainement pour le dernier article de la série, et on abordera la musique traditionnelle japonaise (ou presque, vous verrez) ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *