Japan Expo 2018 – La musique traditionnelle (ou presque)

Japan Expo 2018 – La musique traditionnelle (ou presque)

Article écrit par marinecelebrian

Bon, il serait peut-être temps de boucler cette série d’articles pour Japan Expo, vous ne pensez pas ? C’pas comme si c’était la semaine prochaine… Bon, c’est parti alors !

Akara (jeudi, vendredi)

Né en 2014, Akara est un groupe combinant musique rock et traditionnelle. Il comprend une chanteuse (Mikiko) et 3 musiciens capables de jouer différents instruments traditionnels : koto, shinobue, nôkan et tsuzumi. Ils ont inventé un terme pour leur musique : le J-trad Rock. Le groupe intervient aussi dans la campagne de prévention contre les radiations lancée par le ministère de l’environnement. 

Si vous aimez ce genre de mélanges, n’hésitez pas !

FURUTATE Kenji et OHNO Keisho (jeudi, vendredi)

Les artistes Furutate Kenji (wadaiko) et Ohno Keisho (shamisen) vous invitent à un voyage musical. Créateurs musicaux, les sonorités authentiques cohabitent avec la recherche d’innovation. Musicalement, ils fusionnent le ma (intervalle de cadence de la musique traditionnelle japonaise) avec des rythmes occidentaux, sur un fond de musique électronique. Dit comme ça, cela semble un peu étrange, c’est pour cela que c’est à ne pas rater !

IWASA Misaki (jeudi, dimanche)

Voici une jeune femme au parcours plutôt atypique ! Elle fait ses premiers pas dans le show-biz en 2010 en tant qu’idol au sein du célèbre groupe AKB48. Elle est membre de la 7ème génération, et elle a fait partie de la Team A, puis B et enfin K. Mais sa véritable passion, ce n’est pas ça : elle commence alors une carrière solo en 2012 comme chanteuse de enka.

Elle rencontre vite le succès. Son premier single, Mujin Eki, atteint rapidement la partie haute du top Orico, et son troisième single, Tomonoura Bojou, sera premier en 2014.

Afin de se consacrer à sa carrière solo, elle quitte les AKB48 en 2016. A ce jour, elle a sorti 2 albums et 7 singles. Le dernier date d’ailleurs de février 2018, et se nomme Sado no Ondeko.

Elle a déjà fait d’autres Japan Expo, aussi bien Paris que Marseille, mais ça n’empêche pas qu’il ne faudra pas la louper si vous aimez le genre !

Kaien (samedi, dimanche)

Kaien, c’est un univers à part entière. J’aurais peut-être même dû le mettre dans un autre article… Utilisant des techniques musicales et visuelles, le spectacle a des accents futuristes mêlant danse et musique électronique. Il rend donc honneur à la culture japonaise moderne. La danse et la technologie se combinent, avec notamment la présence d’hologrammes 3D. Bref un show intriguant à ne pas louper pour les fans de culture japonaise au sens large du terme !

 

KANDA Nozomi (jeudi)

Si vous aimez découvrir les instruments traditionnels, c’est pour vous ! En effet, cette joueuse de flûte shinobue vous fera une démonstration, ainsi que d’autres instruments. Cette flûte était utilisée dans la musique de rue, et aussi lors de représentations artistiques plus sophistiquées. Elle est parfois associée à d’autres instruments traditionnels, comme le taiko et le koto. Et si vous êtes vraiment curieux, vous pourrez même essayer d’en faire dans le village Tsunagari, dans la zone Sakura !

KIRIE (jeudi)

Cette troupe est également déjà venue à Japan Expo. Elle présente des performances alliant les arts graphiques, la musique et la danse, tout en retraçant les légendes du folklore japonais. Pour les avoir déjà vu une fois, c’est à ne pas rater !

Otonoha (vendredi, samedi)

La spécialité de cet ensemble ? Reprendre des musiques emblématiques de la pop culture japonaise (aussi bien jeux vidéos qu’animes) avec… des instruments traditionnels (shamisen, kotsuzumi), mais aussi occidentaux (guitare, basse, synthétiseur, batterie). Oui oui oui. Ils composent également des morceaux originaux, toujours en mêlant sonorités japonaises et occidentales.

Satsumasendai Odori-Daiko (vendredi, samedi, dimanche)

Venez assister à un concert de taiko ! Tout d’abord, le taiko est une sorte de tambours japonais. Si vous êtes des habitués de la convention, vous les connaissez déjà, puisqu’ils sont des habitués ! La troupe a été fondée le 1er janvier 1983 afin de partager le taiko avec les enfants. Aujourd’hui, ce sont surtout des jeunes femmes entre 20 et 30 ans qui composent ce groupe. Il se produit principalement à Kagoshima, mais aussi à l’étranger.

TAKAHASHI Gaho (dimanche)

Voyageons encore un peu, si vous le voulez bien. Takahashi Gaho est une joueuse de koto, qu’elle a appris avec sa mère, Takahashi Utaiku, à partir de 5 ans. Des années plus tard, elle sort diplômée de l’université des arts de Tokyo. Elle a déjà joué sur de nombreux concerts au Japon et à l’étranger (aussi bien en Asie qu’en Europe). Elle trouve les origines de ses morceaux aussi bien dans le Japon d’autrefois que dans l’époque contemporaine. N’hésitez pas, surtout les fans de cet instrument !

Tokyo-rickshaw

Un peu d’originalité pour vous ! En effet, c’est un groupe de… tireurs de pousse-pousse (shafu) d’Asakusa, qui est déjà venu à JE en 2017.

Il a été lancé en 2015, afin de faire connaître le pousse-pousse traditionnel japonais auprès du public du monde entier, aussi bien à travers la musique que le spectacle. Tout ça pour préparer les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Ils ont déjà participé à de nombreux événements et émissions, aussi bien télévisées que radiophoniques. Le groupe a aussi collaboré avec plusieurs personnalités : dans RUN ! par exemple, la célèbre lutteuse Hamaguchi Kyoko apparaît.

3 membres du groupes seront présents. Ils feront aussi bien des conférences que des performances et séances photos. Mais surtout, vous pourrez faire le tour du festival en shafu les 4 jours !

Tsunagari Taiko Center (vendredi)

Encore du taiko ! Fondé par Auko et Cola Bonnan, cet ensemble désire faire vibrer de joie les spectateurs, mais aussi les stagiaires et élèves de l’école qui se trouve à Paris. Ce groupe, vêtus de costumes traditionnels de fêtes, vous présentera Hajimari (« le commencement »), un spectacle évoquant la découverte. Ce show sera combiné à la danse traditionnelle de rue, l’awa dori. Venez vous sentir comme au milieu d’une fête japonaise ! Des cours de taiko et d’awa odori seront aussi proposés au village Tsunagari !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *