Des titres en pagaille (1)

Des titres en pagaille (1)

Article écrit par Ime

Salut à tous !

Ayant récemment fait un stage dans une boutique spécialisée dans le manga, j’ai eu l’occasion de lire pas mal de mangas que je n’aurai pas forcément commencé sans cette occasion, soit parce qu’ils ne me tentaient pas, ou tout simplement parce que je n’en avais jamais entendu parler ! C’est donc tout naturellement que j’ai eu comme l’envie d’écrire des petits articles avec quelques unes de mes lectures, que j’ai aimé ou non. Il est donc temps de commencer avec trois mangas que j’ai pu lire là-bas !

 

Igai


Disponible chez Glénat

 

Igai est un manga de “zombies” partant du postulat assez intéressant que ces derniers ne le sont que pour une période limitée, retrouvant leur côté humain une fois ce temps écoulé, mais ne le restant malheureusement pas bien longtemps.
Cette idée assez originale donne au récit une dimension totalement différente de ce qu’on pourrait voir ou lire dans des œuvres traitant du même sujet que sont les morts-vivants.

En nous montrant les tensions naissantes entre les deux groupes de lycéens (Parce que oui, presque tout se déroule dans un lycée), ceux dits “normaux” et les infectés, l’histoire prend plus un contexte de guerre / politique dans un microcosme, laissant le côté zombie presque au second plan.

Une oeuvre intéressante à lire pour ceux qui aiment le genre, malgré des dessins manquant parfois cruellement d’intensité.

 

 

Isabella Bird, femme exploratrice


Disponible chez Ki-oon

 

Cherchant quelque chose de plus tranquille à lire pendant mon stage, mon attention s’est alors portée sur Isabella Bird dont j’avais vaguement entendu parler lors de sa sortie, mais que je n’avais jamais tenté.
Pourtant tout est là pour me plaire, de l’exploration et un personnage féminin fort et qui avance droit devant elle. C’est donc avec tout ça en tête que j’ai commencé à lire, et en effet je ne fut pas déçu ! Le manga nous narre le voyage d’Isabella Bird, une des aventurières britanniques les plus connues, lors de son séjour au Japon.

Bien que l’oeuvre possède un visuel doux et une histoire relativement romancée par rapport à la réalité, cela ne nous empêche pas d’être plongé dans un récit parfois cru du cadre de l’époque, comme par exemple d’innombrables paysans affamés par la guerre, souvent poussés au suicide pour ne pas gêner leurs familles.

Le manga ne comporte que trois tomes actuellement mais démarre pour le moment très bien, nous offrant un récit d’époque important mais malheureusement un peu oublié.

Une oeuvre adaptée à tous (C’est la collection Kizuna après tout, c’est pour tout type de personnes) vraiment très rafraîchissante tout en restant très instructive.

 

 

Souvenirs d’Emanon


Disponible dans la collection Latitudes chez Ki-oon

 

Adapté d’une série de romans de science fiction des années 80, Souvenirs d’Emanon est le premier manga d’une trilogie de Tsuruta Kenji.
Comme chacune de ses œuvres, celui ci est aussi visuellement magnifique, chaque planche nous transportant de façon poétique au cœur du récit. Malheureusement il faut avouer que pour moi, ça s’arrête là.

L’histoire est ma foi assez courte, trop courte. Le scénario est à mon goût trop peu exploité, rushé, et finalement la fin du tome arrive alors qu’on s’attend à ce qu’elle commence.
Alors certes, c’est en réalité un peu le cas, car Emanon commence ici vu que ce tome est une préquelle à l’histoire de ce personnage mystérieux, mais vendu comme il est, on reste sur notre faim.
Ça n’empêche pas pour autant d’être une oeuvre à lire, au moins pour ses sublimes dessins et pour découvrir l’auteur, et au pire attendre la sortie des deux autres tomes pour mieux appréhender le récit !

Ce sera tout pour aujourd’hui, il me reste encore pas mal de lectures dont je pourrais parler, mais ce sera surement pour une prochaine fois !
Sur ce ~

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *